#1CABASPOUR1ÉTUDIANT RÉCOMPENSÉE PAR LE CESER

Pour sa première édition, le Prix du CESER proposait une édition spéciale coronavirus, qui récompense les initiatives ayant amélioré les conditions de vie des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes durant la période de crise liée à la Covid-19.

L’association #1CabasPour1Etudiant a reçu ce lundi 14 mars 2022 le Prix du Jury ainsi que le Prix des Conseillers.

UNE ÉDITION SPÉCIALE CORONAVIRUS

Assemblée consultative de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) est la 2ème institution régionale. Par ses avis et contributions, il concourt à l’administration de la Région.

En Mai 2021, le CESER lance la première édition du Prix du CESER, des trophées qui valorisent symboliquement la pertinence d’actions innovantes dans le cadre de la crise engendrée par la Covid-19. La cérémonie de remise des trophées avait lieu ce lundi 14 mars 2022 dans l’hémicycle de l’Hôtel de Région à Lyon.

Trois différents prix étaient décernés :

  • le prix du jury : composé notamment de conseillères et conseillers du CESER et de son Président, le jury a décerné son propre Prix du CESER après avoir auditionné des candidats ;
  • le prix des conseillers du CESER : les 190 conseillères et conseillers du CESER, représentants de la société civile organisée de notre région, ont voté lors de la cérémonie pour leur projet favori de lutte contre la Covid-19,
  • le prix du public : tous les participants à la cérémonie de remise des prix ont voté en direct pour leur projet anti-coronavirus coup de cœur !

«C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons reçu le Prix du Jury et le Prix des Conseillers du CESER. Ils sont une belle reconnaissance de notre engagement et des bienfaits concrets du parrainage de proximité que nous avons créé avec notre plateforme solidaire. Nous espérons que la visibilité qui en découle permettra de trouver de nouveaux parrains car les inscriptions étudiantes continuent chaque jour et aussi de mobiliser des entreprises pour soutenir notre action.» précise Marion Dolisy Galzy, Présidente de l’association #1CabasPour1Etudiant.

DES CRITÈRES DE SÉLECTION REMPLIS

Pouvait concourir toute personne physique ou morale ayant réalisé une action solidaire et innovante pour améliorer les conditions de vie des habitants durant la crise liée à la Covid-19 sur un des territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’action devait avoir nécessairement été réalisée avant le 15 mars 2021 et répondre aux critères généraux détaillés dans le règlement intérieur. Elle devait se situer sur un des territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes, indépendamment du lieu du siège social de la structure.

Les actions candidates devaient répondre à cinq critères :

  • Intérêt général portant sur la nature de l’activité
  • Efficience : impact positif sur une population en engageant peu de moyens au regard du résultat
  • Caractère innovant à l’échelle régionale
  • Caractère reproductible ou inspirant
  • Pérennité

«Notre action remplissait toutes les conditions pour candidater au Prix du CESER. L’intérêt général évident. Et aussi le modèle innovant, permettant au parrain d’être mis en lien presque en deux clics avec un.e étudiant.e en difficulté dans la même ville, pour le soutenir et créer du lien. 
L’efficience également : en octobre 2021, nous avons mesuré l’impact auprès des étudiants parrainés. 69% d’entre eux déclaraient que le parrainage permet d’améliorer leur qualité de vie et 55% qu’il contribue à tenir bon dans leurs études.
Le caractère reproductible aussi : l’initiative a d’abord été créée à Lyon. Face à la forte demande des étudiants en difficultés, nous avons rapidement ouvert la plateforme pour permettre le parrainage d’étudiants sur l’ensemble de la région AURA, puis sur tout le territoire national.
Quant à la pérennité, elle est malheureusement d’actualité. Avant la crise déjà, plus de 500 000 étudiants vivaient sous le seuil de pauvreté. Ce chiffre n’a pas changé. Nous inscrivons donc notre action dans la durée, car les étudiants sont l’avenir de notre société, il est de notre devoir de les soutenir.» concluent Marion Dolisy Galzy et Anne Wuattier, cofondatrices de l’association.